next up previous contents index
suivant: 15 octobre 1896: Exécution monter: Octobre précédent: 13 octobre 1671: Répression   Table des matières   Index

15 octobre 1960: Assassinat de Félix Moumié, chef de l'UPC (Cameroun)

Félix Moumié succède à Ruben Um Nyobé à la tête de l'UPC (Union des Populations Camerounaises) qui lutte contre le régime néocolonial d'Ahmadou Ahidjo mis en place par Jacques Foccart.

Il est empoisonné au thalium par un agent français du SDECE, se faisant passer pour journaliste, William Bechtel, à qui il a eu la naïveté d'accorder un rendez-vous dans un restaurant de Genève, la veille de son départ pour l'Afrique. Poursuivi tardivement par la Suisse, Bechtel sera arrêté à Bruxelles en 1975, extradé et acquitté en 1980, à la suite des pressions que l'on devine.

Implication de la France :

D'après Pierre Péan, Jacques Foccart aurait dit à propos de ce meurtre en 1995: « Je ne crois pas que cela ait été une erreur ».

Sources :

Pierre Péan, L'homme de l'ombre, Fayard, 1990, page 286-287; François Xavier Verschave, La Françafrique - Le plus long scandale de la République, Stock, page 104; Mongo Beti, Le Cameroun d'Ahidjo, Temps Modernes, novembre 1972, numéro 316 (Extrait de Main basse sur le Cameroun Maspero, saisi); Emission "Monsieur X" sur France Inter.


next up previous contents index
suivant: 15 octobre 1896: Exécution monter: Octobre précédent: 13 octobre 1671: Répression   Table des matières   Index
Jacques Morel 2003-05-03