next up previous contents index
suivant: 15 juillet 1099: Sac monter: Juillet précédent: 14 juillet 1904: La   Table des matières   Index

15 juillet 1871: L'Illustration : « À la fin du siècle, la race des Kanaks aura sans doute disparu » (Nouvelle-Calédonie)

Après l'écrasement en mai de la Commune de Paris, Richard Cortambert écrit dans l'Illustration du 15 juillet 1871:

« La vieille Europe se meurt de pléthore.[...] De l'air, de la liberté! Il en est à profusion dans le reste du monde alors qu'on s'étouffe ici. La vie nouvelle, la vie qui peut encore couler à plein bords pour ceux qu'une éducation perverse ou que de fatals engrenages ont dernièrement poussés à la révolte, c'est l'existence, loin de nos luttes maudites, dans une nouvelle patrie, sur un sol complètement neuf. Pour cette renaissance, aucune contrée n'est mieux choisie que la Nouvelle-Calédonie.[...] Ne peut-on pas dire à ces malheureux [les communards] : Vous êtes pauvres, l'envie vous dévore; c'est là tout le secret de vos haines et de votre politique! Ignorez-vous qu'au lieu de pourrir, dans une agitation sans fin comme le vaisseau naufragé, vous pouvez en franchissant l'Océan, jouir d'une existence cent fois plus enviable que celle de ces prétendus gens heureux dont vous êtes follement jaloux?[...]

La Nouvelle-Calédonie est moins une terre d'exil qu'un pays d'espoir. Si nous étions plus entreprenants, plus colonisateurs, nous nous serions déjà vigoureusement implantés dans cette île, [...] elle contiendrait sans peine trois millions d'habitants et elle n'a pas encore trois mille colons.[...]

Dans quelques jours, sans doute, seront embarqués pour cette destination les coupables qui, sans aucune pensée politique que l'esprit de la destruction, faillirent cependant tenir quelques jours le pays entre leurs mains. [...] Je persiste donc à saluer la Nouvelle-Calédonie comme une seconde patrie pour les insurgés que la société française, forte de ses droits, rejette loin d'elle.

[...]

Cet ouvrage [ La Nouvelle-Calédonie de Jules Garnier]) nous fournit sur les indigènes des peintures vraiment étranges.

Les Kanaks ou Néo-Calédoniens sont d'affreux noirs, fort peu vêtus, lorsqu'ils le sont et très-disposés à dévorer la chair de leurs semblables. Au reste, la mort les fauche avec une rapidité presque foudroyante, et à la fin du siècle, leur race aura sans doute disparu.

Par un de ces faits, en apparence fortuits, mais sous lesquels se cache quelque loi mystérieuse, l'arrivée des Européens a été la cause de cette étrange disparition. A-t-on pourchassé, traqué les pauvres sauvages? Non; mais depuis ce temps, la phtisie les décime, l'anémie les tue.

Fort peu sensibles, les indigènes assistent à la mort de leurs proches sans témoigner le moindre regret. L'usage veut même que si le malade cesse de manger pendant trois jours, on lui arrache le reste de la vie. C'est presque toujours un fils, un père ou un parent rapproché qui se charge de cette généreuse exécution.

[...] L'installation en Nouvelle-Calédonie ne rencontre qu'un obstacle: ce sont les indigènes, qui résistent encore difficilement à la tentation de la chair, c'est-à-dire au cannibalisme. Mais il est prouvé que leur chiffre diminue dans une proportion des plus rassurantes, et qu'à la fin du siècle on montrera dans les foires les derniers survivants des Kanaks.

Au reste les Néo-Calédoniens sont peu redoutables: un Français, armé d'un fusil chassepot, tiendrait en respect cent indigènes, - et la seule apparition d'une frégate en mer protège les étrangers qui s'aventurent à l'intérieur. »

Commentaires :

L'Illustration ne cache rien sur le génocide entrepris en Nouvelle-Calédonie. On trouve là un exemple d'application des thèses du darwinisme social qui considère que la destruction des races inférieures est inévitable, que c'est le corollaire du progrès et que la véritable compassion des races supérieures consiste à les y aider. Ce texte est une illustration française de l'idéologie génocidaire européenne décrite par Sven Lindqvist dans « Exterminez toutes ces brutes »88.

Sources :

Richard Cortambert, La Nouvelle Calédonie et les Néo-Calédoniens, L'Illustration, numéro 1482, 22 juillet 1871, numéro 1483 29 juillet 1871 dans l'Illustration reliée, Tome LVIII, 1871, 2ème semestre page 63, 75.


next up previous contents index
suivant: 15 juillet 1099: Sac monter: Juillet précédent: 14 juillet 1904: La   Table des matières   Index
Jacques Morel 2003-05-03