next up previous contents index
suivant: 6 mai 1687: Promulgation monter: Mai précédent: 2 mai 1899: Massacre   Table des matières   Index

5 mai 1947: Massacre de Moramanga par l'armée française, 165 morts (Madagascar)

Le 30 mars 1947 éclate à Madagascar une insurrection désapprouvée par les leaders du MDRM. Le chef de district d'Ambatondrazaka, Le Chevanton, fait procéder à des arrestations massives de militants MDRM. Le 5 mai, 166 otages sont transférés à la gare et enfermés dans trois wagons plombés, affectés d'ordinaire au transport des bestiaux. Le convoi s'ébranle et arrive au début de l'après-midi en gare de Moramanga. Vers minuit, sous prétexte que des insurgés s'apprêtent à délivrer les otages, les militaires de garde reçoivent l'ordre de faire feu sur le train. Il reste 71 survivants de cette tuerie, qui sont mis en prison, soumis à la question et laissés sans nourriture. Le jeudi 8 mai, ils sont conduits au peloton d'exécution devant des fosses creusées au préalable. Ils sont tous abattus. L'ordre d'exécution est signé du général Casseville. L'un des otages Rakotoniaima, laissé pour mort, s'échappera et racontera le massacre.

Sources :

Jacques Tronchon, L'insurrection malgache de 1947, Karthala, pages 72-73, 292-295; Françoise Raison-Jourde, Le soulèvement de 1947, Clio en Afrique nۤ, printemps 1998; Yves Benot, Massacres coloniaux, La Découverte, 1994, page 122.


next up previous contents index
suivant: 6 mai 1687: Promulgation monter: Mai précédent: 2 mai 1899: Massacre   Table des matières   Index
Jacques Morel 2003-05-03