next up previous contents index
suivant: 5 décembre 1952: Assassinat monter: Décembre précédent: Décembre   Table des matières   Index

1er décembre 1945: Massacre de Thiaroye (Sénégal)

Des tirailleurs sont libérés des camps de prisonniers de guerre allemands et démobilisés. Débarqués le 21 novembre à Dakar, ils sont rassemblés au camp de Thiaroye à quelques kilomètres de la capitale. Mais ils attendent de recevoir les arriérés de leur solde et de pouvoir échanger leurs marks. En France, malgré leurs réclamations, on le leur avait refusé sous divers prétextes, et on leur avait promis que tout se ferait au Sénégal. Mais ici rien non plus ne se faisait, on leur proposait l'échange de leur argent à la moitié de sa valeur, ils recevaient un nouvel ordre de départ... C'en était trop. Les tirailleurs protestèrent, manifestèrent sans doute. Ils séquestrèrent un général qui leur donna satisfaction pour être relâché... La nuit suivante, le 1er décembre 1944, l'armée française intervenait en bombardant et mitraillant le camp. Les tirailleurs n'avaient pas d'armes. Combien de morts? 25, 38, 60 ou plus? Quelques uns de ceux qui n'avaient pas été tués passèrent en jugement et furent emprisonnés jusqu'à ce qu'une grâce présidentielle leur soit accordée en avril 47, lors du voyage de Vincent Auriol en AOF. En France on ignore tout. Senghor en parle dans un numéro d'Esprit de juillet 45 et Lamine Gueye rapporte ces faits en mars 46 à la première Constituante.

Sources :

Yves Benot, Massacres coloniaux, La Découverte, 1994; Sembène Ousmane, Le camp de Thiaroye, film, 1988.


next up previous contents index
suivant: 5 décembre 1952: Assassinat monter: Décembre précédent: Décembre   Table des matières   Index
Jacques Morel 2003-05-03