next up previous contents index
suivant: Décembre monter: Novembre précédent: 27 novembre 1954 :   Table des matières   Index

30 novembre 1900: « Tout porteur levé pour la corvée ne revoit jamais son village. » (Soudan)

Lors du débat à l'Assemblée du 30 novembre 1900, Le Myre de Vilers, ancien résident à Madagascar déclare:

« Vous le voyez, je suis complètement d'accord avec M. Vigné d'Octon sur le principe même; mais nous différons absolument sur les responsabilités. Notre honorable collègue s'en prend à des agents d'exécution; moi j'accuse les gouvernements; ils ne peuvent ignorer qu'en envoyant des troupes à plusieurs milliers de kilomètres de leur base d'opération, sans moyens de transports, sans vivres, sans marchandises d'échange, les troupes sont obligées de vivre sur l'habitant, de réquisitionner d'innombrables porteurs, qui sèment les sentiers de leurs cadavres.

Un de nos explorateurs les plus distingués, chef d'escadron d'artillerie, me disait: tout porteur levé pour la corvée ne revoit jamais son village; (exclamations à gauche) ou il meurt en route, ou arrivé à destination, il est abandonné sans vivres, sans argent, sans moyen d'existence »

Sources :

Annales de la Chambre des Députés, 1900, p. 580; cité par: Jean Suret-Canale, Afrique Noire, Occidentale et Centrale, Éditions sociales, 1968, page 280-281.


next up previous contents index
suivant: Décembre monter: Novembre précédent: 27 novembre 1954 :   Table des matières   Index
Jacques Morel 2003-05-03