La gratitude des assassins envers la France

Le 22 mai, Théodore Sindikubwabo, président intérimaire,
qui a déclenché les massacres de Butare le 19 avril,
remercie François Mitterrand de son soutien jusqu'à ce jour .
Il lui demande une aide d'urgence.

  • Théodore Sindikubwabo, Président intérimaire du Rwanda, nommé le 8 avril 1994 a démis de ses fonctions le préfet de Butare, Jean-Baptiste Habyalimana, qui s'opposait aux massacres, puis a appelé les autorités à se mettre au travail c'est-à-dire à exterminer les Tutsi.

  • Le FPR, le 21 mai, s'empare de l'aéroport de Kigali.

  • Sindikubwabo est aux abois.
  • Il écrit à Mitterrand via l'attaché de défense rwandais à Paris qui transmet au général Quesnot.
  • Il ment quand il dit que les massacres interethniques sont arrêtés dans sa zone. Certes la plupart des Tutsi ont été massacrés au mois d'avril.
  • Il remercie Mitterrand pour le soutien moral, diplomatique et matériel que Vous lui avez assuré depuis 1990 jusqu'à ce jour. .
  • Il lui demande une aide urgente .