Pas de désarmement des FAR et des milices

Le 5 juillet, la France décide d'imposer une « Zone humanitaire sūre » dans la zone Cyangugu - Kibuye - Gikongoro. Cette zone sera interdite au FPR. Mais les FAR et milices n'y seront pas désarmés et les exactions contre les Tutsi continueront.

Note de Bruno Delaye et du Général Quesnot, 4 juillet 1994

Note du Ministère de la Défense et du Ministère des Affaires étrangères sur le concept de zone humanitaire protégée, 4 juillet 1994. (Le Ministère de la Coopération est mis en retrait durant l'opération Turquoise)

Note du Ministère de la Défense et du Ministère des Affaires étrangères sur le concept de zone humanitaire protégée, 4 juillet 1994. (suite page 3)

Milicien armé d'un fusil Kalashnikov à "Streambozz" (grenade à fusil), devant le pont de la Ruzizi (entre Cyangugu et Bukavu) ? Début de Turquoise
Photographe : Benoît Gysembergh (Paris Match)

Dans un camp d'orphelins rwandais sur la frontière avec le Zaïre, un membre des FAR assure la garde, après une retraite en bon ordre avec ses camarades.
Raids n° 101 p. 23 (Photo José Nicolas)

Le colonel Tauzin commandant le 1er RPIMA et dirigeant au Rwanda des équipes du 1er RPIMA questionne avec un officier de la Légion étrangère (Hogard) un membre des FAR
Raids n° 101 page 11

Thierry Orban (SYGMA), THE CIVIL WAR IN RWANDA, June 30, 1994

Peter Turnley/CORBIS
Rwandan Soldier Trainees
A group of Rwandan recruits carrying model rifles march down a road.

Peter Turnley/CORBIS
Militiamen Training
Hutu militiamen practice marching with mock wooden rifles on the road from Goma to Kigali.