Les massacres de Tutsi sont à caractère génocidaire

En août 1993, un rapport de l'ONU qualifie les massacres au Rwanda contre les Tutsi comme correspondant à la définition d'un génocide

  • Début 1993, la Commission Internationale d'enquête menée par la FIDH met en cause la responsabilité des autorités rwandaises et de l'entourage du chef de l'Etat rwandais dans les massacres commis depuis 1990
  • M. Waly Bacre Ndiaye, rapporteur spécial de la Commission des droits de l'homme des Nations Unies, va au Rwanda du 8 au 17 avril 1993, afin d'établir la réalité des accusations portées.
  • Il constate dans son rapport publié le 11 août 1993, que des massacres et de multiples atteintes graves aux droits de l'homme sont perpétrés au Rwanda.
  • Le fait que des Tutsis dans l'écrasante majorité des cas, ont été désignés comme cibles uniquement à cause de leur appartenance ethnique, l'amène à envisager de les qualifier de génocide au sens de la Convention de 1948.